Enchanters - De la fantasy en série !

Les premières saisons

Tout commence en Août 2017 quand le jeune éditeur polonais Gindi lance sur kickstarter le financement participatif de Enchanters, le jeu de base, de l'auteur Rafał Cywicki. Le succès est au rendez-vous avec presque 3000 souscripteurs. Il n'y a que huit royaumes disponibles: les Adorateurs, les Barbares, les Draconiens, les Gnolls, les Gobelins, les Licornes, les Morts-vivants et les Voleurs. Et surtout les Maîtres suprêmes n'existent pas encore. Tout au plus, les joueurs vont devoir affronter les dragons de chaque royaume.

Presque un an après, en mai 2018, Gindi réalise un nouveau financement participatif avec l'extension Overlords. Comme le laisse entendre son nom, le changement majeur, c'est l'arrivée des Maîtres suprêmes de chaque royaume, aussi bien les huit du jeu de base que les huit nouveaux: les Anges, les Démons, les Elfes noirs, les Faës, les Gluants, les Golems, les Mages et les Troglodytes. Plus de 3500 personnes participeront à ce financement.

Comme le succès ne se dément pas, Gindi réalisent un troisième financement participatif en juillet 2019 pour l'extension Odyssey. C'est une première extension à thème qui explore les aspects antiques de la fantasy. C'est aussi l'occasion de réimprimer le jeu de base pour de nouveaux joueurs. Aux six peuples d'inspirations antiques (les Centaures, les Gladiateurs, les Harpies, les Méduses, les Momies, les Sirènes), s'ajoutent un mode de jeu coopératif et un mode de jeu solo. Les paquets de cartes Bannières et Classes permettent d'ajouter un peu d'historique à l'enchanteur incarné par chaque joueur. A nouveau, près de 3000 personnes suivent le projet. Le nombre de cartes disponibles commençant à devenir très important, c'est aussi la première fois qu'un financement propose des inserts de rangement.

La dimension Mythic

Chez Mythic Games, beaucoup sont séduits par le jeu même s'il n'y a pas de figurines. La mécanique est solide, fluide. Le temps de jeu est raisonnable. Le graphisme est réussi. Une idée germe alors. Pourquoi ne pas travailler avec Gindi pour proposer le jeu en version française, mais aussi à toute la communauté des souscripteurs des jeux Mythic Games. C'est de ces réflexions que naît le concept de la Phoenix Line, une gamme entièrement dédiée à des coopérations avec des éditeurs tiers.

En janvier 2020, la coopération entre les deux entités est officiellement annoncée, et en février, c'est Mythic Games qui lance le nouveau financement participatif pour l'extension East Quest. Les différents niveaux d'engagement sont soigneusement étudiés pour convenir à tous: aussi bien ceux qui ont suivi Gindi depuis le début, que les nouveaux joueurs qui voudraient rattraper leur retard.

Enchanteurs - Une série fantastique !

Les vétérans d'Enchanters pouvaient n'acheter que la nouvelle extension bien entendu. Pour les nouveaux, une énorme boîte contenant l'intégralité des sorties est proposée, c'est l'Ultimate Pledge que vous pouvez trouver actuellement sur notre boutique en ligne. Cette boîte de rangement Deluxe fut aussi proposée vide pour tous les fidèles de la première heure d'Enchanters.

Cette nouvelle extension fut l'occasion de réunir toutes les règles, tous les descriptifs de royaume dans un seul manuel pour faciliter les recherches de points de règles en cours de partie. Cette coopération fut un succès car plus de 4300 souscripteurs ont participé au financement dont plus de 2000 qui ont commandé l'Ultimate Pledge contenant l'intégralité du jeu. En collaborant, Gindi et Mythic Games ne se sont pas trompés.

Enchanteurs - Une série fantastique !

On joue à quoi?

Maintenant que la présentation est faite, revenons sur les bases du jeu.

Dans Enchanters, un à quatre joueurs incarnent des enchanteurs défendant un village isolé contre des hordes de monstres venues l'assaillir. Chaque enchanteur va constituer une Relique, composé d'un objet et d'enchantements pour vaincre les monstres qui se présentent sur la Route périlleuse. Les monstres, les objets et les enchantements proviennent du paquet aventure constitué en mélangeant toutes les cartes d'un paquet royaume par joueur (chaque joueur choisit un paquet royaume).

L'univers d'Enchanters est un univers médiéval-fantastique classique qui n'est pas particulièrement défini, mais on notera l'humour omniprésent présent au travers des illustrations, des noms propres des villages, des Maîtres suprêmes, ou encore des textes d'ambiance (les flavors text) sur les cartes.

Le but du jeu est d'avoir le plus de points de gloire, obtenus la plupart du temps en tuant les monstres. Le jeu s'arrête quand l'invasion se termine, c'est-à-dire quand le paquet aventure est vide. Comme dans toute aventure épique, les héros ne meurent jamais. Dans Enchanters, aucun joueur n'est éliminé, il accumule juste les blessures. Ces blessures seront déduites des points de gloire en fin de partie. Car un héros tout tuméfié, ce n'est pas très glorieux.

En plus de la sélection des cartes de royaume, le village à défendre est tiré au sort parmi tous les villages existants. C'est important car chaque village a un ensemble d'actions spécifiques lorsqu'un joueur choisit de s'y reposer. Il en va de même pour le Seigneur Suprême qui dirige les hordes de Monstres. Chacun a des pouvoirs spéciaux différents. Ainsi, lorsque l'on additionne les spécificités de chaque Deck de Royaume (28 à ce jour), des Villages, et des Overlords, on peut dire sans se tromper qu'aucune partie d'Enchanteresse ne se ressemblera, tant les possibilités sont infinies.

Il est possible d'être agressif en allant chasser les gros monstres sur la Route périlleuse, voir en constituant une relique capable de défier le Maître suprême, ou au contraire, faire une partie de filou en attaquant des monstres plus faibles, tout en faisant en sorte que vos adversaires (mais néanmoins coéquipiers dans la défense du village) cumulent de nombreux points de blessure par des effets détournés. Blessures qui leurs seront dommageables lors du décompte final. Les cartes sélectionnées lors de la mise en place vous obligeront à vous adapter à chaque partie.

Et comme les parties sont assez courtes (moins d'une heure), c'est le jeu idéal pour les pauses du midi, ou pour enchaîner plusieurs parties en soirée.

LES UTILISATEURS QUI ONT LU CET ARTICLE ONT ÉGALEMENT CONSULTÉ CES PRODUITS.

[mycred_display_social_icons]

Restez à jour et recevez toutes les nouvelles concernant nos jeux, les modules complémentaires, les promesses de dons et bien plus encore...



Vos données sont sécurisées, nous ne vous enverrons jamais de spam et vous pouvez toujours vous désabonner en un clic.

X Cher détaillant, si vous souhaitez acheter des copies de l'un de nos jeux à promesses tardives pour votre usage personnel, veuillez utiliser votre compte personnel. Si vous souhaitez passer une commande pour votre magasin, veuillez vous connecter à la plateforme B2B pour les offres groupées destinées aux détaillants. Si vous ne trouvez pas ce dont vous avez besoin, veuillez envoyer un courriel à Anna à l'adresse [email protected]

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner à la boutique
      Calculer l'expédition
      Promotion actuelle : 25% de réduction sur tous les produits Darkest Dungeon.
      C'est le texte par défaut de la barre de notification